Lettre ouverte à Christine Lagarde sur le climat

Le 2 décembre, j’ai eu le plaisir de remettre une lettre ouverte à Christine Lagarde, au nom de 165 universitaires et organisations de la société civile. La lettre invite la Présidente de la BCE à accélérer ses efforts en matière de lutte contre le changement climatique dans l’ensemble de son cadre de politique monétaire.

En septembre 2019, Christine Lagarde s’est engagée à faire en sorte que la BCE place la ” protection de l’environnement au cœur de la compréhension de sa mission “. Bien que la BCE a déjà pris des mesures dans ce sens, les dirigeants de la société civile sont préoccupés par le fait que les progrès en cours sont “beaucoup trop lents et nous perdons du temps“, ce qui les a motivé à cosigner une lettre ouverte (pdf), coordonnée par Positive Money Europe et Caritas-France.

Les signataires de la lettre comprennent Adair Turner (ancien président de l’autorité financière britannique), Panicos Demetriades (ancien gouverneur de la banque centrale de Chypre), Jacqueline Cramer (ancienne ministre néerlandaise de l’Environnement), Adam Tooze, UNI-Europa, Caritas France, Finance Watch, Greenpeace International et de nombreux autres.

La lettre a bénéficié d’une large couverture médiatique, et a notamment fait la une de Financial Times et de plusieurs autres journaux (BloombergEl PaisSpain’s NewsLa RepubblicaThe TimesLes EchosDer TagesspiegelNRC).

Durant la dernière crise financière, les banques centrales n’ont pas manqué d’imagination pour sauver les marchés financiers. Sous votre direction, la BCE devra déployer autant d’inventivité pour répondre aux menaces climatiques, à travers la réinvention de “l’assouplissement quantitatif” et des opérations de refinancement, pour s’assurer que ses interventions bénéficient aux investissements en faveur de la transition écologique.

Lettre ouverte à Christine Lagarde

Rencontre avec Christine Lagarde

Le 2 décembre, j’ai eu l’honneur de remettre la lettre en main propre à Mme Lagarde qui a accepté de rencontrer une délégation de signataires. Au cours de notre entretien, elle a confirmé son intention d’inscrire le changement climatique à l’ordre du jour de la révision stratégique de la BCE qui doit commencer en janvier 2020. S’adressant plus tard au comité ECON du Parlement européen, la présidente de la BCE a déclaré :

Je viens de passer une demi-heure avec les représentants des signataires de la lettre (…) et nous étions certainement d’accord de poursuivre le dialogue, car j’ai besoin de leur contribution. J’ai besoin de leur compréhension des impératifs et du casse-tête auquel nous devons faire face.

Christine Lagarde, Parlement européen, 2 décembre 2019