Kαιρός, le plus beau mot du monde en 2012

En visionnant cette excellente conférence de Pierre Larrouturou, j’ai appris un nouveau mot : “kairos“, du grec καιρός. Selon wikipédia :

Le Kairos est le temps de l’occasion opportune. Il qualifie un moment, en mathématiques on pourrait dire un point d’inflexion, comme en physique un moment de rupture dans un sens ou dans un autre à partir d’un barycentre par nature toujours en mouvement.

In fine, l’expression « instant d’inflexion » semble convenir : « Maintenant est le bon moment pour agir ».

Le kairos, c’est un peu lorsque Radio Londres envoie sur les ondes les quelques vers du  célèbre poème de Verlaine : « les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone »… C’est le moment historique où une fenêtre d’opportunité s’ouvre, où les forces convergent de toutes parts pour un même combat, pour courir ensemble la dernière ligne droite qui nous sépare de la victoire.

Nous avons les idées, la volonté, l’espoir, il ne nous manque que le prétexte qui nous rassemblera !

A quoi ressemblera notre kairos ?

Bien malin celui qui saurait le prédire.

Il pourrait s’agir du moment où l’euro s’effondrera, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités sur le plan monétaire. Cela pourrait être lorsque les deux candidats les plus détestés (Sarkozy et Le Pen) se retrouveront au deuxième tour de l’élection présidentielle, rassemblant une foule en colère dans la rue, enfin consciente de l’arnaque démocratique qu’elle subit depuis trop longtemps. Cela pourrait être le meurtre d’un Khaled Said ou l’immolation d’un Mohamed Bouazizi européen… Mais cela pourrait tout autant être un événement totalement imprévisible, un cygne noir, comme le tremblement de terre au Japon par exemple.

Le tout est d’en prendre conscience le moment venu, et de faire le nécessaire…

S’agit-il d’attendre ? Non !

Le kairos est porteur d’un immense espoir. Mais avoir conscience de l’imminence du kairos, implique de s’y préparer. Se préparer soi-même, mais aussi avec les autres. Se préparer au kairos c’est déjà (un peu) le provoquer.

Je trouve remarquable que καιρός nous vienne du pays des Hellènes. Sans parler de la ressemblance du mot avec la ville de Cairo (en anglais) qui est également troublante… 😉 Kairos est certainement le mot le plus magnifique du monde pour 2012, à bien des titres. Et si nous rendions ses lettres de noblesses au peuple Grec en faisant de ce mot notre signe de ralliement ? 😉


Illustration PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification fillzees

Un commentaire