Le “bide” de Cantona

Voilà, les médias sont contents : Cantona a donc fait un “bide” , ou un “flop” c’est selon… enfin bref : OUF, la révolution ne sera donc pas pour ce 7 Décembre 2010 😉 . Mais qui s’attendait vraiment au contraire ?

Quelques remarques rapides qui font suite à mon précédent article expliquant pourquoi je participerais à l’opération.

Une bataille perdue d’avance

Tout d’abord, on sait bien que les liens entre la participation sur internet et dans le réel sont compliquées : il est plus impliquant d’aller retirer effectivement son argent à la banque que de cliquer sur un simple bouton Facebook. A l’échelle de facebook, 30 000 personnes, c’était bien évidemment trop peu pour espérer un mouvement de masse…

Mais surtout, tout était en fait déjà joué ce WE sur le plan médiatique. J’ai lu attentivement depuis une semaine le flot massif d’articles et de déclarations concernant l’affaire, et force est de constater que l’idée de Cantona ne faisait pas l’unanimité. outre les propos dénigrant Eric Cantona, il faut en effet admettre qu’elle est quasi impossible. Et pour une fois, il faut également noter que tous s’y sont mis : aussi bien les médias traditionnels, les pure players, ainsi que de nombreux blogs.

Déformation du message initial ?

Si l’échec de l’opération ne me surprends pas, j’ai néanmoins l’amère impression que le message a été fortement déformé par les uns et les autres. Cantona n’a pas voulu faire “sauter les banques”, ni fait officiellement appel au “bank run”. Cantona est un provocateur, il lance une idée en l’air, rien de plus ! Ce sont d’autres personnes qui ont ensuite lancé le mouvement en invitant les gens à réellement fermer leurs comptes.

Peut être que je me trompe, mais pour moi l’objectif n’a jamais été de tout faire péter. Cantona voulait faire prendre conscience que les manifs étaient devenues inutiles, et que l’enjeu se trouvait dans le système bancaire. C’est en tout cas pour ces raisons précises que je prônais pour ma part des retraits significatifs dont l’objectif n’était pas de faire couler les banques mais d’envoyer un signal fort.

Mais tout comme Assange n’est pas accusé de viol à proprement parler (une peu glorieuse histoire de capotte), les médias et l’opinion publique retiendront que Cantona a voulu faire la révolution en provoquant la faillite du système bancaire. C’est bien connu, il est toujours plus simple d’exagérer la vérité, de tout rapporter à une seule personne (Cantona) pour discréditer une menace potentielle. Mais passons…

De quel échec parlons-nous ?

Du point de vue des médias, il s’agit bien sûr un échec puisque les banques sont encore là. De mon coté, cette histoire aura été le prétexte idéal pour faire une peu de pédagogie autour de moi à propos du système bancaire. Et je parie que je ne suis pas le seul a en avoir profité 😉 . Comme on dit, les petits ruisseaux font les grandes rivières…

Ce buzz, aussi inutile soit-il est donc un bon signe. C’est le signe que de plus de gens commencent à comprendre dans quel monde nous vivons, et qu’ils le font savoir. Le fait qu’il y ait eu autant de réactions montre également que le sujet des banques est loin de laisser les gens indifférents. Ce qui est à la fois normal et primordial aux vues du sombre avenir que nous réserve à nouveau les dérives de ce secteur économique…

Et puis enfin, ça aura au moins donné quelques idées aux défenseurs de l’internet libre dans le cadre de l’affaire wikileaks ! :)

Pour finir, un petit pearltree sur toute l’affaire, et une spéciale dédicace à l’excellente intervention de Paul Jorion sur le plateau de Ce Soir ou jamais :

PS: du coup j’ai plein de cash chez moi… qui veut aller boire un verre à la santé de Canto ?

Crédit image : CC Smortions

12 commentaires

  • C’est une réussite, oui. Tout le monde en a parlé, à la télé, à la radio dans les journées, tout le monde a dû se positionner et globalement, les commentaires disaient que Cantona posait le bon problème, mais pas avec la bonne solution.
    On sait évidemment que la solution idéale n’est pas dans l’effondrement global, mais dans une volonté politique autant que citoyenne de changer véritablement les choses. Mais impossible d’arriver à ça sans une prise de conscience massive, ce que le bankrun a fait un peu avancer.

    Sinon, c’est une vidéo que tu as tenté de poster ? Moi je vois le pearltree…

  • Oui l’échec de Cantona est relatif.

    Et, c’est vrai, ce n’est pas lui qui a dit: “Allez retirer votre argent le 7 décembre!”

    Mais je pense que ce genre d’idée peut s’amalgamer à d’autres et resurgir plus tard. Une grève de la conso, ça aurait pu aussi être un message fort: au lieu de s’en prendre aux banques, on pointe le rôle du consumérisme.

    Ce qui me gêne un peu dans cette histoire, c’est qu’un footballeur ultra riche donne des conseils d’économie. Je ne lui dénie pas le droit de donner son avis. Mais qu’il commence par faire son auto critique au lieu de courir le cachet pour divers annonceurs!
    Cette médiatisation de l’insignifiant est vraiment une part du problème.

  • Je pense pas que Cantona soit le premier à aller chercher les cachet, il n’en a pas besoin. Et à la différence de Zidane il n’est pas allé au Qatar… Je présume que c’est plutôt les annonceurs qui viennent le chercher. Et s’ils ne viennent pas le voir lui, ils iront piocher dans leur liste de stars qui n’ont pas besoin d’argent…

    Je comprends la symbolique, mais je trouve sévère de lui reprocher cela. Si on se mets 5 secondes à sa place, on ferait probablement la même chose…

    Je préfère retenir le coté intéressant qui est de voir qu’un “riche” se préoccupe du problème des pauvres. Comme disait Giscard, personne n’a le monopole du coeur… C’est un peu ridicule de disqualifier systématiquement ceux qui proposent des choses sous prétextes qu’ils ne sont pas du camp des pauvres…

    Bref, en tout cas oui cette histoire s’accumule avec beaucoup d’autres… ca finira par porter ses fruits tout ça :)

  • @Stan,

    Oui, je me fais ‘avocat du diable. Au fond, ce qu’on peut retenir à cette histoire, c’est que les choses ne bougeront pas à cause d’une révolution ou d’une idée, mais à cause d’une multitude d’idées et d’actions (pas forcément coordonnées).

  • clement

    Mon cher Stan,

    Je viens de voir tes deux articles, et je dois avouer que je suis un peu déçu par le fait que tu soutiennes cette idée. Paul Jaurion, qui est inutilement buté et agressif dans cette émission, contrairement à la prof d’éco qui démontre calmement l’évidence le dit très bien d’une certaine façon: tu es atteint du syndrome de Robin des Bois qui veut que tu aies une certaine sympathie pour tout ce qui prenne aux riches (les banquiers) pour donner au pauvre.

    J’en veux à Paul Jaurion, parce qu’il sait et d’ailleurs le dit, que cette idée est une stupidité sans nom “c’est une façon de faire la révolution mais ce n’est pas la bonne”. Seulement, avec un double langage pathétique, il va ensuite dire “mais si des gens veulent le faire, qu’ils le fassent”

    Alors quoi en fin de compte? Comme le disait très bien la prof d’éco, les seuls pignoufs qui vont aller faire retirer leur argent vont avoir des difficulter à réaliser certains achat qui ne se font pas en Cash, risquent de tout perdre dans un cambriolage ou par destruction de billets pour cause d’incendie ou d’inondation que sais-je, ou vont se faire racketter en sortant de leur banque.

    Et si ça réussit, que se passera-t-il? Ce que voulais dire la dame, c’est que Cantona, (évidemment malgré les grognements ridiculement scandalisés de PJ, que tout le monde comprend que même riche et footballer il a le droit de donner son avis (de merde)!) ne souffrira pas des conséquences de l’idée (qu’il ne fait que proposer je suis d’accord). Si le système s’écroule se sont les pauvres qui vont en pâtir, car les riches ont placé leur richesses ailleurs, en actions, en bons du trésor, ou dans l’immobilier!

    L’autre acteur qui va en fait pâtir de cette situation… c’est l’état et les finances publiques. Si vous aviez fait quelques recherches, vous auriez su qu’un fonds de garantie de dépôts créé en 1999 assure que si un établissement fait faillite, les déposants sont indemnisé jusqu’à 100 000 euros par compte. Comme ce fonds est évidemment insuffisant en cas de grave crise bancaire, c’est l’Etat qui devrait rembourser les déposants. Vous ne pensez pas que l’Etat, surtout en ce moment, a autre chose à foutre de son argent?!!

    Alors vous évoquez la possibilité que le fait de perdre son argent ne soit pas un drame finalement, c’est vrai ça réduirait le consumérisme qui gangrène nos sociétés… Mais dans quel monde vivez vous? Comment ne pouvez vous pas voir que ce pour qui le consumérisme est un problème sont des privilégiés? Comment ne pouvez vous pas voir qu’un Smicard, quand il a payé son loyer et sa facture d’électricité, n’a pas vraiment la possibilité de faire beaucoup d’achats compulsifs chez Prada?

    Il y aura toujours des organismes qui seront chargés de mettre en relation les capacités et les besoins de financement, que ça vous plaise ou non, que ça se fasse par création monétaire ou non (tu vois Stan, je m’adapte même à toi), et que vous ne l’appeliez Banque ou non. ALors il est ridicule de vouloir les réduire aveuglément à néant, sans avoir deux grammes de bon sens pour réaliser que ce sont les plus faibles qui vont en pâtir. Cantona n’est pas hors du débat parce qu’il est riche, mais il mesure peut être mal les conséquences de ses idées, car il ne les subira pas.

    Alors j’entends déjà les soupirs du Jourdaniste qui va évidemment m’opposer le classique “mais clément, du penses selon un vieux paradigme, ce que je veux faire moi c’est changer tout ça”. Mais là il ne s’agit pas d’expérimenter des nouvelles idées qu’on pourrait d’abord tester, desquelles ont étudierait l’impact sur l’économie avant de les mettre en place, comme le revenu de base ou le dividende universel. Il s’agit de mettre en danger la vie de gens qui ont tout le fruit de leur travail sur leur compte en banque et qui ne pourront pas payer leur facture EdF à la fin du mois si la banque s’écroule. Quand on aura trouvé un meilleurs système pour remplacer celui là sans que ça passe par la ruine de milliers de gens qui n’auront pas été égoïstes à temps, alors on pourra changer. D’ici là, arrêtons de rêver à une espèce de solution miracle : une révolution à la spaggiari mon cul: croit il que toutes ses personnes accepteront de tout perdre sans se révolter contre les gens qu’ils rendront responsable de leur ruine?!

    • Clément !

      Encore une fois tu as du mal me lire ou me comprendre. ou je me suis mal exprimé, même si je pensais avoir suffisamment insisté : l’objectif (en tout cas pour moi) n’a jamais été de faire sauter les banques. Pour toutes les raisons citées par les uns et les autres. il faudrait au moins un minimum de préparation.

      Par contre je ne suis pas d’accord avec toi : vu que les dépots sont garantis au maximum à 100 000€ (perso j’avais vu 70 000 euros) et que l’Etat ne peut justement pas couvrir le reste, ce seraient les riches qui perdraient le plus… Mais c’est hors de propos puisqu’il n’a jamais été question de faire sauter le système selon moi. j’aurais simplement espéré qu’on ait effectivement assisté à un mouvement relativement massif pour interpeler les gens.

      Concernant Paul Jorion, je ne suis pas d’accord avec toi. je trouve ses propos justes, car il dit bien que ce n’est pas une bonne idée en soi, mais explique bien pourquoi on en arrive (malheureusement) là… Ce que “l’économiste” en face de lui n’a pas l’air de comprendre du tout… Ensuite, l’idée est peut être mauvaise, mais elle est légale. Personne ne peut donc empêcher aux gens de la mettre en oeuvre.

      Bref, je l’ai trouvé bon car il est bien plus cohérent et réaliste que la dame en face de lui dont les derniers propos sont complètement pathétiques (et qui m’ont bien déprimé d’ailleurs). “les gens n’auront plus accès aux crédits à la consommation” “Le problème se ne sont pas les banques” ; “Voilà c’est tout”. Elle est en plein déni de réalité. Et dire qu’elle est prof… On voit d’ailleurs bien qu’elle prend pour un con PJ qui s’en amuse.

      Le problème encore une fois, c’est que tout le monde a parlé de “Révolution Cantona” là où je ne voyais ou ne souhaitait qu’un “mouvement citoyen de contestation du système bancaire”.

  • clement

    Je comprends ce que tu veux dire.

    Mais admet que tu es un peu paradoxal: Tu ne peux pas dire d’un coté: je cautionne un mouvement en allant moi même récupérer mes thunes dans mon agence et dire après: je ne suis pas pour l’écroulement du système bancaire et donc je ne veux pas que ce mouvement réussisse, c’est complètement schizophrène! Et on retrouve cette désagréable ambiguïté dans les propos de Jaurion qui admet l’évidence, que ce mouvement est mauvais, mais qui en absout les initiateurs (il ne fait pas qu’expliquer les raisons du mouvement: ça d’accord. Mais il le justifie et l’excuse!).

    J’avais vu 70 000 aussi sur le site et j’ai vu 100 000 ensuite sur wikipedia. De toute manière c’est anectodique.

    Peut être que la volonté de créer une panique bancaire ne peut pas être légalement sanctionné, mais ce n’est pas pour ça que c’est bien de le faire, et c’est même très mauvais! Contrairement à ce que tu dis, si le mouvement réussit, soir le fonds de garantie ET les finances publiques viennent au secours des déposants, ce qui achève de détruire nos finances publiques alors que nous sommes au bord du défaut de paiement, soit le fonds de garantie décide qu’il ne peut pas sauver tout le monde et là, je suis désolé Stan mais ce sont les pauvres qui vont trinquer, les riches n’ont pas leur thune à la banque, mais placée directement sur les marchés, ou dans l’immobilier ou dans des entreprises, par des gestionnaires de portefeuille.

    Alors pour défendre cette brave Dame:
    – On ne pourra pas faire de crédit à la consommation: si c’est le mot crédit à la consommation qui vous gène, remplacez le par crédit au logement, ou crédit étudiant pour l’achat d’un ordinateur, et vous verrez tout de suite le problème de manière plus claire. Encore une fois, arrêtez de pensez que vous êtes dans un pays ou les gens se goinfrent d’une consommation excessive qui les détruit psychologiquement et spirituellement, c’est faux pour une grande partie d’entre eux.

    – “Le problème, ce ne sont pas les banques”: Les banques sont une partie du problème, mais pas autant que cet imbécile de Cantona aimerait nous le faire croire, le problème vient de l’évolution de la finance tout entière, de l’évolution du système bancaire: avant il y avait un système bancaire REGULé (tiens tiens, ça me rappelle quelqu’un dont Dieu se rit car il se plaint des conséquences dont il chérit les causes!), puis on a dérégulé le système à partir des années 80, en abrogeant notamment le Glass Steagall Act aux USA qui segmentait les banques en plusieurs types. Cette vague de dérégulation à entrainé l’apparition d’un “Shadow Banking System” : Fonds d’investissement, Hedge Funds…etc qui lui ne cotise pas au système de garantie des dépots, et qui est donc plus sujets aux crises bancaires que les institutions traditionnelles. Ce n’est pas forcément contre les banques qu’on doit se battre, mais contre le fonctionnement de la finance en général, et ça Paul Jaurion le sait et devrait le dire, ou le dire plus clairement!

    Et que PJ dise que Cantona comprends autant que Lagarde la finance, c’est un exemple de démagogie qui me fait penser à l’absurde “Expert de rien” cher à Thierry Crouzet!”.

    Alors que retenir de bon? Eh bien ce que tu décide de faire: le fait de changer de banque (mais pas tous ensemble au même moment, sinon c’est la cata) est un acte intelligent: Mettre son argent dans une coopérative permet sans doute de contribuer à une finance aux exigences de rendement moins fortes, moins “prédatrices”. Mais il faut aussi qu’en conséquences, les gens acceptent de ne pas recevoir autant d’intérêt en rémunération! Parce que si la finance est devenue aussi néfaste, c’est parce que les exigence de rentabilité, notamment celles de petits porteurs sont devenues très élevées, et qu’une boite qui n’a que 10% de rentabilité, on va la lâcher car tout le monde, et indirectement toi et moi vu que tu as ton argent placé dans une banque qui investit, voudra plus!

    Alors dès que j’aurai de l’argent, et qu’un crédit coopératif proposera des prestations pas trop inférieures à celles de ma banque, je ferai pareil que toi!

    La prof ne prend pas PJ pour un con, elle essaye de parler de manière à être comprise par le téléspectateur moyen. Je la trouve plutôt patiente en tout cas.

  • J’admets totalement qu’il y a une petite contradiction. En même temps il faut aussi comprendre un peu l’envers du décor : Jorion a été invité juste pour défendre Cantona parce que Taddéi n’a trouvé personne d’autre (lol) (Jorion a expliqué ça le lendemain sur son blog). Et comme la prof attaque assez durement cantona, il fait pareil de son coté.

    Après, si le mouvement avait réussi, et bien le système s’écroulerait, oui. Ce qui n’est pas souhaitable, oui. Mais qu’est-ce que tu crois qu’il va se passer bientôt ?
    Et bien sans que personne ne fasse rien, les marchés financiers vont s’auto-détruire. Lorsque les investisseurs exigeront 13% d’intérêts sur les obligation d’Etat de l’Espagne de la Belgique, de l’Italie et de la France comme c’était le cas pour la Grèce il y moins d’un an, comment est-ce qu’on fera ? Une fois que l’UE aura ajouté des milliards sur la table et que cela ne suffira pas, que fera-t-on ? Quand il faudra vraiment rembourser les dettes publiques avec du vrai argent (pas de la dette supplémentaire pour rembourser la dette de la dette de la dette), il sortira d’où l’argent ?

    C’est simple : on ne pourra plus payer. Et les investisseurs seront en faillite, pour de bon cette fois.

    Tout ça pour dire que le système s’écroulera de toute façon. Et se sera la merde, pour les riches, mais surement plus encore pour les pauvres. on peut juste espérer que ceux-ci auront plus le sens de la débrouille que les autres…

    C’est la fuite en avant du crédit qui nous ruine, et c’est pour ça, comme le dit à juste titre le british sur le plateau que ceux qui étaient avec Cantona s’en foutent de l’argument de Catherine Lubochinsky (j’ai retrouvé son nom 😉 ) car ils veulent justement refuser l’endettement. Ou en tout cas l’endettement qui entraine de la création de monnaie de singe.

    Alors oui, il faut ré-gu-ler … lol mais la première régulation à faire, c’est d’interdire aux banques de créer de la monnaie ! Tu pourras séparer toutes les activités que tu veux, tant que certains acteurs auront un tel avantage par rapport aux autres, les dés seront pipés… et ça partira en couille tous les 10 ans.

    Ensuite, je te trouve dur à l’égard de Paul Jorion. Tout d’abord car on est à la télé, que le temps de parole est limité, qu’il faut aller à l’essentiel. Ensuite car manifestement son adversaire et lui ne discutent pas du tout avec les mêmes référentiels. Si Catherine Lubochinsky lisait PJ, le débat se serait probablement élevé intellectuellement… Et puis on ne lui à pas demandé de faire une critique en 3 parties du système financier, l’émission traite de Cantona…

    Et je suis désolé mais il parfaitement a raison de dire que Lagarde n’a pas le droit de disqualifier Cantona parce qu’il a été footballeur. C’est vraiment dégueulasse de dire ça. c’est du déni de citoyenneté. Donc bon, entre PJ et elle, il y a un peu match nul niveau provoc…

    Enfin je ne pense pas que les “petits porteurs” soient les plus friands des taux de rémunération élevés. Je pense qu’ils préfèrent largement qu’on ne les pénalisent pas au moindre découvert 😉 bref, passons. j’ai commencé à me renseigner sur les banques alternatives, et je suis vraiment pas convaincu jusque là. Certains ne prètent qu’aux projets solidaires ou écolos, d’autres ne pretent pas aux entreprises (banque postale) et il y a des banques comme le crédit mutuel qui ont aussi des succursales offshore… bref le modèle n’est pas prêt d’être une solution viable globalement.

    La vraie solution, ce serait une banque qui permette des prêts en P2P (tu choisis exactement à qui tu prête ton argent). Mais la législation est très compliquée en France là dessus. Pas étonnant que ça existe en Angleterre et pas en France.

  • clement

    On en retourne alors à la même chose. Tu vas me dire que ton dividende universel permettrait de supprimer le droit de création monétaire que les banques ont. Je vais te dire que je n’en suis pas forcément convaincu car je me méfie des effets d’une telle manipulation de la monnaie. Donc je n’argumentrais pas là dessus, évidemment que si on instaure un système de DU convainquant, et qu’on réussit à faire coïncider les besoins de financement des entreprises avec les capacités des individus renforcées par le DU, on pourras éventuellement se passer de création monétaire ex nihilo par les banques commerciales.

    Mais en attendant, la création monétaire est ce qui permet l’expansion économique, sans ce système bancaire on serait évidemment toujours à l’âge de Pierre, c’est certain et je ne lâcherait pas grand chose là dessus. Après, il est évidemment temps de réfléchir à des système alternatifs.

    Mais bon, c’est une chose, et ça en est une autre de vouloir foutre tout le monde au tapis! Si l’économie s’écroule d’elle même, ok, mais ne donnons pas le bâton pour se faire battre. Ok pour Jaurion, je lui laisse le bénéfice du doute, mais je le pensais très intelligent alors le voir comme ça m’avait un peu déçu. Je comprends évidemment qu’on ne peut pas juger quelqu’un sur une intervention télévisée.

    Tu parles du déni de citoyenneté que Lagarde fait. En effet. Mais il est clairement justifié par l’abus de pouvoir que fait Cantona et par la dangerosité de ses propos. Si les gens venaient à prendre au sérieux ce qu’il disait, la situation deviendrait catastrophique, alors ça ne me choque pas qu’on le discrédite de cette manière, ses connaissances en économie étant clairement insuffisantes pour qu’il comprenne les effets que peuvent avoir ses idées.

    La vraie question, c’est si nous sommes capable d’évoluer vers des systèmes économiques plus pérennes sans révolution violentes, ou sans crash majeur. C’est sur que regarder le passé ne doit pas nous rendre très optimistes! Mais bon on peut toujours rêver… 😉

  • Ben oui, on en revient toujours à la même chose… tant que tu cautionne le système de l”argent dette, on ne sera jamais d’accord !!!

    NB : je n’ai jamais voulu la disparition des banques. Je veux la fin de LEUR MONOPOLE DE CREATION DE MONNAIE.

    merci d’en prendre bonne note 😉

  • clement

    Oui bah excuse moi, la nuance n’est pas facile à saisir quand tu cautionnes une opération dont le but apparent est de mettre au tapis le système bancaire!