Pourquoi bloguer sous licence creative common ?

Je ne sais pas si vous aviez remarqué, mais je n’ai pas opté pour une licence “tout droits réservés” sur ce blog, mais une licence creative common, ou dit autrement une licence “certains droits réservé”. Pourquoi ce choix ?

Qu’est-ce qu’une licence creative common ?

Tout d’abord, pour ceux qui ne connaissent pas ces types de licences, je vous encourage à regarder cette présentation :

View more Microsoft Word documents from Fabrice Epelboin.

Mon contenu est-il unique? En suis-je le véritable auteur ?

Si j’avais choisi le copyright, c’est comme si je disais : “Ce contenu est le mien, il est unique” (et je veux donc en garder le contrôle total).

Or, cela serait complètement faux. En effet, vous l’aurez remarqué, dans la plupart de mes billets, je fais référence à d’autres billets. Autrement dit j’utilise le contenu d’autrui pour créer le mien. De plus, même s’en m’en rendre compte, je fais probablement allusion à d’autres blogs que j’ai lu et qui, sans pour autant m’en souvenir, m’ont influencé. En effet, je lis tellement de choses que je ne peux pas tout mettre de côté pour le mentionner plus tard.

En conséquence de cela, je me refuse moralement de dire que le contenu de ce blog  m’est propre (même si il l’est en partie et que certains billets font exception).

Au passage, cela ne veut pas dire pour autant que mon contenu n’a aucune valeur : j’agrège, je synthétise, je mets en relation différents éléments que je trouve sur internet, j’analyse (du moins j’essaye 😉 ), j’apporte mon point de vue et ma touche personnelle.  Croyez-moi, ce n’est pas trivial 😉 .

Quelle serait l’utilité pour moi de faire respecter mes droits d’auteur ?

D’une part, cela serait bien compliqué tant il est facile de dupliquer un contenu sur internet, et cela me prendrais du temps, et certainement un peu d’énervement. Je préfère consacrer le temps que j’ai à lire et créer, ce qui est d’ailleurs la meilleure façon de me rendre utile à mes lecteurs :-) .

D’autre part, tout bien réfléchi, je me fous que d’autres reprennent mon contenu. En effet, le but de ce blog est de sensibiliser mes lecteurs à l’impact d’internet sur notre société. Si mon contenu était sous copyright, j’interdirais donc à mes lecteurs de diffuser ce contenu et de le modifier à leurs besoins, ce qui serait proprement contraire à l’ambition de ce blog.

Je n’ai donc aucun intérêt à défendre jalousement mes droits d’auteur. Je préfère plutôt faire confiance à mes lecteurs en leur laissant la liberté de copier, modifier et  rediffuser mon contenu… sous certaines conditions :

Sous quelles conditions ?

Mais l’avantage d’un licence creative common, c’est aussi d’avoir le choix de conditions d’applications de ce copyleft. Ainsi, vous pouvez réutiliser et modifier le contenu de ce blog aux conditions suivantes :

  • Me citer (un lien vers ce blog suffit)
  • Ne pas en faire d’usage commercial direct (la publicité sur un blog est un usage commercial indirect selon moi)
  • Diffuser ce contenu sous la même licence que l’est ce blog

(Il se pourrait que cela évolue, mais voilà ce qu’il en est pour l’instant.)

– – –

Pour en savoir plus :

L’histoire des droits d’auteurs – Vidéo par fabrice Epelboin

Creative Common France – Site officiel (fr)

Culture Libre – Wikipédia

7 commentaires

  • très bonne innitiative, par contre dommage que tu n’autorise pas le partage commercial. Avant j’aurais fait comme toi mais un article (http://www.framablog.org/index.php/post/2007/06/30/Creative-Commons-statistiques) du framablog m’a convaincu du contraire.
    Du coup http://www.nouslesgeeks.fr est sous licence CC-BY 😉
    ++

    • Merci du lien.

      J’ai hésité quand j’avais écrit cet article. Le problème étant ce que l’on entend par “utilisation commerciale”.
      Bien sur, un blogueur qui met des pubs sur soon site ne fait pas une utilisation commerciale. Mais d’autres cas peuvent être plus limite. Exemple : si lemonde reprend un de mes articles (divaguons un peu) ça me gène car lemonde, c’est son métier de faire de l’info. c’est donc comme si je bossait gratuitement pour une entreprise privée.
      Je suis peut etre un peu trop méfiant, mais trop fermé non plus : ainsi je préfère qu’on vienne m’en parler avant de me mettre devant le fait accompli.

      Parfois le cas par cas reste une bonne solution 😉

  • Mais justement ! Si Le Monde utilise ton travail EN TE CITANT c’est tout bénéf ! ça te ferra de la visite sur ton blog, ça c’est garanti. D’un autre coté, de ne pas les autoriser à le faire implique qu’ils te demande l’autorisation, ce qu’ils n’ont pas le temps de faire et ne feront donc pas.
    Mais c’est vrai que c’est un choix personnel, à toi de voir …

    • Oui… tu as raison d’un coté, et de l’autre ça me fait chier de bosser gratos pour des médias traditionnels qui étouffent l’innovation en France.
      Ma réponse serait probablement différente si l’exemple portait sur rue89, slate ou autre…

      Mais de toute façon en pratique ces sites ne prennent pas le risque de reprendre du contenu comme ça je pense.

  • @Florian : tu as gagné, je suis passé en by-sa :-)

  • Yeees ! Je vais pouvoir pirater ton blog :)